Bouilland / Vallée du Rhoin

Catégorie
Randonnée
Date
2018-09-11 00:00

Depart.jpg Bouilland / Vallée du Rhoin

Parking.jpg Mairie / Lavoir

Km.jpg 9 km environ

denivele.jpg 436 m environ

diff.png Moyen + (voire difficile si terrain humide)

Duree.jpg 3h30 environ

Bouilland est aussi bien connu pour le site de Sainte-Marguerite, abbaye XIIe en ruines. Pourchassée par un cavalier aussi rapide que brutal, la belle Marguerite s'enfuyant dans les bois, se trouva brusquement au pied d'une infranchissable falaise. Se voyant perdue, elle pria le Seigneur de lui venir en aide. Sage et fidèle, sa prière fut entendue et, brusquement, la roche s'ouvrit devant elle, lui permettant de distancer son poursuivant, obligé de descendre de cheval, empêtré dans sa lourde armure et qui ne put ensuite la retrouver. En remerciement, la belle Marguerite jura d'édifier à proximité, une abbaye au flanc de la montagne. Voici pour la légende. L'histoire diffère un peu …

La construction de l'abbaye débuta vers 1110, près de la source. Les religieux placèrent leur nouvelle fondation sous le patronage de sainte Marguerite, car de retour de croisade, les sires de Vergy, figurant parmi les premiers bienfaiteurs, rapportèrent d’Orient des reliques parmi lesquelles le "chef de Sainte-Marguerite". L’église fut édifiée au XIIe en s’inspirant de Notre Dame de Beaune. Au Moyen Âge, une soixantaine de chanoines de Saint-Augustin vit à l’abbaye. En 1335, le Roi de France Philippe VI et le duc de Bourgogne Eudes IV se rendent en visite à l'abbaye devenue célèbre. La décadence commence à la fin du XIVe. Au XVIIe, il ne reste que quelques chanoines. Trouvant la vie monacale trop difficile, l’abbé loge au centre du village dans la "maison aux Têtes", face à la mairie ! L’abbaye reste un lieu de pèlerinage le lundi de Pentecôte jusqu’à la Révolution. Elle est alors vendue comme bien national.

...................

© André Beuchot

 

© André Beuchot

 
 

Propulsé par iCagenda

Informations supplémentaires